Hugues REINER

Chef d'Orchestre 

Hugues Reiner est né le 15 mars 1960 dans une famille d’écrivains. 

Attiré dès son plus jeune âge par la direction d’orchestre, « self made man » talentueux, humaniste sensible et convaincu, Hugues Reiner a réalisé sa passion en dirigeant, à ce jour, environ 1500 concerts à travers le monde.

Formation

Dès l’âge de huit ans, il est initié par sa mère au piano et à l’improvisation, une pratique qu’il ne perdra jamais : il étudiera le chant et l’accompagnement pianistique des chanteurs,  notamment avec Jacqueline Morin,  disciple de Max Lorentz le célèbre Ténor de Bayreuth et Pierre Bernac le chanteur de Francis Poulenc.
Il étudie simultanément le violon. 

A 17 ans, il est reçu comme violoniste à l’Orchestre Junior de l’Orchestre de Paris de Daniel Barenboïm et est aussi engagé par Arthur Oldham, dans les Chœurs de l’Orchestre de Paris.

En parallèle, il étudie la direction d’orchestre avec Jean-Claude Harteman  qui l’incite rapidement à quitter sa classe et à fonder son premier chœur et orchestre : à 19 ans, Hugues Reiner est un artiste accoutumé à l’autoformation, au talent très affirmé !

Il devient donc Chef d’Orchestre et de Chœur en dirigeant sa propre formation… Ses anciens camarades musiciens et chanteurs de l’Orchestre de Paris viennent fréquemment partager son enthousiasme, sous sa direction vibrante et inspirée !

Carrière

1982 : Les Ministères de la Culture et de la Défense choisissent le jeune chef de 22 ans pour fonder, former et diriger les Chœurs d’Hommes de l’Armée Française.

Pendant deux ans, il ne ménagera pas sa peine pour développer cette institution musicale et lui donner ses lettres de noblesse : en deux saisons, il dirige 70 concerts (Cathédrale Notre-Dame de Paris, Parvis de l’Opéra de Paris, Festival de Vaison-la-Romaine, et de nombreuses apparitions télévisées).

Après l’armée, Hugues Reiner poursuit sa carrière formatrice. 

Il collabore avec de nombreux solistes tels Sandrine Piau, Pierre Amoyal, Miguel-Angel Estrella, Thierry Félix, Vladimir Galuzine, Maurice Gendron, Ivry Gitlis, Guillemette Laurens, Frédéric Lodéon, Alain Marion, Stéphanie Mugnier, Danièle de Niese, Marielle Nordmann, Régis Pasquier, , Bruno Rigullo, Pascal Rogé, Dang Thai Son…

Il se produit notamment Salle Pleyel, Salle Gaveau, au Théâtre des Champs-Elysées, au Théâtre du Châtelet, au Grand Auditorium de Radio-France, au Palais Omnisports de Paris-Bercy, au Palais de l’UNESCO, à l’Institut de France ou encore au Château de Versailles, et régulièrement au Festival d’Art Sacré de Lourdes.

Il dirige l’intégrale des symphonies de la plupart des compositeurs romantiques et post-romantiques, dont Gustav MAHLER, son compositeur de prédilection, ainsi que les œuvres majeures du 20ème siècle comme Le Sacre du Printemps de STRAVINSKI, l’intégrale de ROUSSEL, HONEGGER, RAVEL, DEBUSSY, LANDOWSKI, etc.. 

Chef d’Orchestre et Chef de Chœur, il emmène ses musiciens et choristes dans les plus grands oratorios : Requiem de Brahms, Duruflé, Fauré, Mozart, Lloyd-webber, Verdi, Symphonies des Mille et Résurrection de MAHLER et encore Elias de MENDELSSOHN, La Création de HAYDN, Le Messie de HAENDEL, Oratorios de POULENC, JANACEK, HONEGGER, etc.

En 1993, Hugues Reiner dirige au sommet du Mont-Blanc, la Fantaisie pour Piano, Chœurs et Orchestre de BEETHOVEN retransmise par les principales chaînes de télévision Européennes.

Il est choisi par la Fondation Albert ROUSSEL de l’Ecole Normale de Musique de Paris pour diriger l’intégrale de BEETHOVEN à la Salle Pleyel.

Marcel LANDOWSKI, secrétaire perpétuel de l’Académie des Beaux-Arts, fait également appel à Hugues Reiner pour créer ses symphonies et l’invite à diriger un concert de prestige à l’Institut de France.

Georges PRETRE dirige l’Orchestre Européen créé par Hugues Reiner.

Hugues Reiner est régulièrement invité à diriger à l’étranger :

l’Orchestre National de Lituanie, à Vilnius, l’Orchestre National de Saint-Pétersbourg (Russie), l’Orchestre National de Katowice (Pologne), l’Orchestre National de Bucarest. 

Il se produit lors d’un concert télédiffusé avec l’Orchestre National de la Radio-Télévision de Pékin et est invité à la tête de celui de Belgrade (Serbie).Il enregistre pour Sony avec l’Orchestre de la Radio-Télévision du Luxembourgle Concerto de la Reine de Didier VAN DAMME, à l’occasion du couronnement de la Reine de Belgique.

Avec l’Orchestre National de Lituanie, il enregistre en mai 1993 pour Forlane,les Carmina Burana de Carl ORFF devant les 5000 spectateurs du Palais des Congrès de Bordeaux.

Engagement humain
Petit fils d’une famille originaire de Roumanie décimée par la barbarie nazie, il n’a de cesse de faire reculer la haine en donnant à entendre l’intelligence de la musique.

Invité à diriger en Europe de l’Est, il découvre un peuple souffrant qui le pousse à rendre plus aigües  ses interprétations des compositeurs qui parlent depuis toujours à son âme : MAHLER, BRAHMS, TCHAIKOWSKY, DVORAK, BRUCKNER etc.

Dans cette optique, il va diriger pendant plusieurs années des Orchestres de Russie, d’Ukraine, de Biélorussie, du Kazakhstan.

Il dirige également l’Orchestre National de Klug pendant la révolution en Roumanie, puis en France à la Salle Pleyel à Paris.

Il dirige l’Orchestre de Pékin, l’Orchestre national de  Belgrade.

En Novembre 1993, il se rend à Sarajevo pour rassembler l’Orchestre de la Radio de Sarajevo dispersé par la guerre, unissant des musiciens bosniaques, serbes et croates dans la Symphonie Héroïque de BEETHOVEN.

 En 1989, il dirige 400 musiciens des 12 pays de la Communauté, successivement au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, sous le Haut Parrainage de la Reine FABIOLA, et à la Salle Pleyel sous la Présidence d’Honneur de Jacques DELORS.

Le Président du Parlement Européen, après son interprétation de la 9ème Symphonie de BEETHOVEN, l’avait vivement encouragé «… pour ses initiatives culturelles qui contribuent à la compréhension des peuples européens et donc à leur union».

Jacques DELORS déclarera plus tard : « A Sarajevo, vous avez été l’Honneur de l’Europe».

30 ans de carrière
En 2004, le Groupe Caisse d’Epargne invite Hugues Reiner à partager son exceptionnelle expérience de vie lors de cursus de formations internes a destination d’un public choisi de cadres dirigeants et managers.

Fort du succès de ces formations, il créé une activité chorale et musicale ouverte à tous les collaborateurs…

Depuis, d’autres grandes entreprises font appel à Hugues Reiner, pour l’intégration des nouvelles recrues, ou pour l’organisation d’événements.

 Expert reconnu et apprécié, homme au charisme porteur et  à l’humour décapant, Hugues Reiner poursuit néanmoins avec une passion toujours renouvelée son activité de Chef d’Orchestre spécialement au service de l’association humanitaire Espoir Sans Frontières où il crée, avec Annie Vallée, un concept novateur liant intimement la musique au geste humanitaire.

Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Assemblée Générale
Samedi 24 juin 2017
_______________

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________

UNESCO 2015
Grand Prix
______________________

L'Orchestre

Pour financer
Pour communiquer


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré