La Maison du Câlin

La Maison du Câlin a été ouverte sur fonds Espoir sans Frontières en mai 2012. C’est un lieu de vie répondant aux besoins vitaux des enfants vivant en errance dans les rues et marchés de la capitale San Salvador. Les enfants, âgés de 7 à 11 ans, y reçoivent accueil, alimentation, alphabétisation, activités et affection.

Espoir sans Frontières a souhaité préserver l’avenir des enfants les plus exposés. Ils sont issus de familles nombreuses très précaires, majoritairement tenues par des mères isolées. En situation de maltraitance dès le plus jeune âge, ils n’ont jamais eu accès à l’école, et, pour la majorité, soutiennent économiquement la famille par le travail.

   

La Maison du Câlin a pour objectif majeur l’insertion des enfants dans la société. Cela implique l’adhésion totale d’un membre de la famille qui s’engage à appuyer avec Espoir sans Frontières et Funalevi, le processus éducatif de l’enfant.

Funalevi est une association locale partenaire d’Espoir sans Frontières à El Salvador depuis 1999. C'est une organisation apolitique, non confessionnelle et sans but lucratif située à San Salvador.

Suite à l’ouragan Mitch de 1999, les deux partenaires ont développé ensemble un plan d’intervention d’urgence en cas de catastrophes naturelles, qui, au fil des ans, s'est complété d’un programme de développement soutenant les populations vulnérables, particulièrement les enfants abandonnés, les enfants errants et les très jeunes mères célibataires.


Au sein de la Maison du Câlin une équipe est chargée d’encadrer les enfants :

- La coordinatrice générale sélectionne les enfants bénéficiaires. Elle est responsable de leur suivi, individuel, familial et communautaire. Elle est chargée de la supervision et gestion globale de la Maison, des relations avec le personnel d’encadrement, des liens avec Espoir sans Frontières à qui elle fournit trimestriellement un rapport détaillé incluant la comptabilité des dépenses.

- Les éducatrices spécialisées sont mises à disposition par les Services Sociaux. Elles sont chargées de présenter et encadrer les activités d’éveil : alphabétisation, sensibilisation à l’hygiène, à la vie en collectivité.

- La cuisinière a pour tâche l’achat quotidien des denrées fraîches. Elle s’occupe de la cuisine et sert les enfants.

- Les aidantes sont tour à tour les membres des familles (grands-mères, mères, aînés, tantes), sensibilisées à l’importance de leur rôle dans l'éducation et la prise en charge quotidienne de leur enfant.

   


Priorité a été donnée aux enfants présentant des signes de dénutrition ou de malnutrition, appartenant à des groupes de délinquants, provenant de programmes judiciaires pour mineurs, vivant dans la rue, résidant dans les communautés marginales, victimes de violences physiques et psychiques, ayant des difficultés d’apprentissages

Pour le plus grand bénéfice des enfants, un membre de la famille, le plus souvent la maman, est convié à participer à des ateliers de formation à l’hygiène, à la nutrition et aux soins basiques à l’enfant.

Plusieurs Parrains français participent mensuellement aux charges liées à l’entretien des enfants, plus particulièrement celles concernant l’alimentation et l’alphabétisation. Les prises en charge locales concernent les salaires des intervenants et le loyer de la Maison.


Les nouvelles 2014 de la Maison du Câlin

Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré