Hans Marks

Consultez son site internet

Il s'est éveillé sur les contreforts de l'Himalaya, dans la cité parfumée de Darjeeling, fertile plantation de l'empire britannique.
C'était en 1946 : sa mémoire vive s'ouvre sur la figure attentive d'un majordome népalais penché sur son lit à barreaux.

Il se rappelle avoir fugué à l'âge de trois ans pour aller se taper la cloche à l'auberge du coin. Son père disait qu'un idéal c'est comme un système d'arrimage  ça permet de braver l'adversité mais ça exige d'être testé avant chaque usage.

Il a grandi dans le sud-ouest de l'Angleterre. À l'école il y avait aussi des cours de menuiserie ; gaillard charpenté, tôt rompu à l'usage du tenon et de la mortaise, Hans Marks n'a pas tardé à scier les barreaux de son lit.

Il s'est trempé le caractère à la forge du voyage : on revendait à des Turcs des voitures d'occasion en ourdissant des projets hôteliers sur la mer de Marmara, on lisait Steinbeck dans les cars de campagne en fumant des cigarettes qui rendent tout chose, on se colletait avec la vie à mains nues, débrouille et pataugas, pour tout bagage on avait vingt-cinq ans. La solitude serait le prix à payer.

À deux reprises il a pleuré de bonheur. La première fois c'était de réaliser qu'il n'était pas si seul au monde, après avoir achevé la lecture de Zarathoustra. La deuxième fois ce fut de constater qu'ils étaient au moins trois sur la route, en regardant travailler le chef d'orchestre Sergiu Celibidache. Par la suite, en chemin, il croiserait D.H. Lawrence, Jean-Sébastien Bach, Henry Moore, Auguste Rodin, Michel-Ange et quelques autres pèlerins des plus recommandables.

La sculpture en lui est née d'un trop-plein de     céramique : il s'était embarqué dans la quête de l'émail parfait, pratiquant à plaisir l'art d'assembler les pigments et de peser les molécules. Une lèvre fortuite au rebord d'un vase monté sur le tour de potier fut son pilier de Notre-Dame. Mécréant cultivant le sens du sacré, anarchiste aux manières d'aristo, gentleman à dégaine de grizzly, Hans Marks connaît que l'amour est un air de tempête et que le mouvement seul est éternel.


Nonobstant sa carrure de bûcheron et son look de dissident chilien, Hans est de la race des ciseleurs. La force brute qui transpire de ses corps fuselés procède à la fois de la fulgurance démiurgique et du travail de bénédictin.

Ma sculpture est un langage, dit-il. Des nymphettes séraphiques, des athlètes brachycéphales, un Christ aux genoux brisés, un templier juché sur une jument de trois mètres, des corps, des bustes, des mains surgissent au hasard de son lexique. La tension des volumes fait office de grammaire. La syntaxe s'incarne dans l'élan.

En défenseur actif de la survie des tigres,       
Hans Marks saisit, comme un dernier cri,  les    attitudes majestueuses de cette espèce

Pour le 20ème anniversaire d'Espoir sans Frontières, fêté par la 9e Symphonie de Beethoven à l'UNESCO, le samedi 11 février 2012,  Hans offrira au Public participant une magnifique exposition sur cet animal mythique.

Le fruit de ses ventes reviendra aux enfants vulnérables du Honduras

Ne me dis pas qui tu es ni ce que tu possèdes : dis moi ce que tu rêves d'être, dit-il aussi. Hans Marks aime les âmes qui ont faim et l'absence de chichis des médecins de campagne. Il pose que le danger ne vient pas de l'explosif mais de celui qui s'en sert. Il enseigne la céramique, donne des leçons de sculpture et organise des stages en Toscane, où il ourdit le projet d'un parc-Astérix à la gloire de Léonard de Vinci.

Il habite une improbable baraque, au bout d'un vieux chemin miraculeux, à deux pas de l'Axe Historique de Paris où son Sisyphe heureux s'échine, depuis 1993, à pousser un œuf géant vers le portail cubique de la Grande Arche.

Féconde quadrature.

Franck de Lavarène

Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Assemblée Générale
Samedi 24 juin 2017
_______________

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________

UNESCO 2015
Grand Prix
______________________

L'Orchestre

Pour financer
Pour communiquer


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré