La Maison du Câlin au Honduras

L’objectif de ce projet est de combattre l’errance des jeunes enfants, contraints dès le plus jeune âge à vivre dans la rue, les gares et les marchés, cherchant de quoi vivre ou fuyant les violences familiales du domicile. En prenant en compte les besoins fondamentaux des enfants (hygiène, nutrition, alphabétisation, blessures physiques et psychologiques...), nous espérons aboutir à terme à leur intégration dans la société de leur pays.

Le Honduras a été déclaré par l'ONU en 2012 comme étant l'un des pays les plus violents au monde. Véritable plaque tournante de la drogue, de très jeunes enfants se voient quotidiennement enrôlés dans des bandes. Nous sommes convaincus que construire, équiper et faire fonctionner une nouvelle Maison du Câlin en faveur d’enfants hautement vulnérables permettra à temps leur insertion dans un monde vertueux. Des enfants de 4 à 6 ans y seront accueillis quotidiennement en journée.


Le village de Santa Cruz de Soroguara

Cette nouvelle Maison du Câlin se situe dans le village communautaire de réfugiés climatiques de Santa Cruz de Soroguara, à 8km de la capitale Tegucigalpa. Ce nouveau projet prolonge le partenariat d’Espoir sans Frontières initié dès 1999 avec différentes organisations étatiques et privées, permettant la création d’un village de 94 maisons individuelles destinées à accueillir 450 adultes et enfants sans habitat depuis le passage de l’ouragan Mitch.

  

Aujourd’hui, au regard du fonctionnement général de ce village communautaire, il apparait clairement qu'il manque une structure d’accueil de jour des enfants ne pouvant ni bénéficier de la crèche après 3 ans, ni de l’école obligatoire à l’âge de 6 ans. Trop souvent livrés à eux-mêmes, vulnérables aux Maras, ils deviennent la proie idéale corvéable à merci, tout en multipliant les problèmes d’hygiène et de malnutrition.

Le village compte aujourd’hui 405 habitants. L'âge moyen est de 24,7 ans, ce qui est supérieur à la moyenne du Honduras où plus de 50 % de la population a moins de 18 ans. La population est constituée principalement de femmes avec enfants, et 23% sont célibataires par abandon ou exil du père sur d’autres régions du pays ou à l’étranger. Seuls 70 habitants sur les 405 ont un emploi, c'est-à-dire que moins d’un membre de chaque famille travaille. Le salaire moyen mensuel de ceux qui travaillent dans la communauté est d’environ 163 euros, ce qui est inférieur au salaire minimum établi au Honduras.


La Maison du Câlin

Voir les photos de la construction jusqu'à l'inauguration

La Maison du Câlin est équipée des espaces suivants:
- une salle d'apprentissage
- une salle de jeu
- une petite cuisine
- un réfectoire
- trois sanitaires (fille, garçon et encadrant)

   

Les frais de gestion quotidienne de la structure sont assurés par la population locale. L’alimentation des enfants sera couverte par le programme alimentaire d’Espoir sans Frontières que soutient l'entreprise Cœur de Lasagnes, rétrocédant mensuellement 6% de son chiffre d’affaires pour la nutrition des enfants de nos programmes dans le monde.

Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________

UNESCO 2015
Grand Prix
______________________

L'Orchestre

Pour financer
Pour communiquer


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré