Mission à Madagascar - 2014

Henriette et Gérard sont à Madagascar pour une mission sur le terrain. Voici leur récit :

23 novembre

Bonjour,
Pour ce second "périple", nous sommes descendus sur Ranomafana le mardi 19 nov. Nous avons eu, comme précédemment un accueil extraordinaire des soeurs. Nous avons vu tous les enfants parrainés, et assisté au repas des enfants le mercredi midi. Malgré l'immense pauvreté des enfants et de leur famille, ce sont des enfants souriants et qui nous ont parus bien portants qui ont realisés les dessins avec beaucoup de plaisir et de motivation. Nous avons visité quelques classes de maternelles.

   

Nous sommes ensuite remontés sur Soavina (toujours en taxi brousse bondés et sur des routes pleines de trous, 3H30 pour 90 kms !!!...)
A Soavina, le vendredi 21 novembre, c'était jour de formation pour les instituteurs, donc pas un élève dans l'ecole toute neuve. Nous étions deçus car si nous avions ete informés on aurait pu inverser et commencer par celle-ci. Bon, les enfants parrainés étaient tous présents. Nous avons vu et pris des photos de cette nouvelle école et de ces nouvelles classes prévues pour trois classes de maternelles (120 enfants). Nous avons demandé aux enfants parrainés d'être sur les photos ainsi que quelques gamins qui trainaient dans la cour. Il y a maintenant une cantine pour 80 élèves. Les enfants sont donc nourris tous les jours du lundi au vendredi. Le sac de jouets que nous avons apporté a été apprecié.

 

Nous avons, autant à Ranomafana qu'à Soavina, insisté fortement sur la nécessité des courriers entre enfants et leurs parrains. Nous pensons avoir été entendus.
Demain nous revenons sur Antsirabe où nous passerons deux jours.
Amicalement,
Henriette et Gérard

15 novembre

Nous sommes allés comme prévu sur Ankaso... Soeur Hélène et ses soeurs nous on accueillis avec beaucoup de chaleur. Nous avons rencontré tous les enfants parrainés. Nous sommes partis dès le lendemain mardi pour Ranomafana.

 

A Ranomafana beaucoup de changements, la moitié des fratries ont quitté le village suite aux attaques des dahalos. Beaucoup de familles sont en grandes difficultés. Soeur Albertine a acheté plus de 700€ de riz pour la population avec l'argent versé par ESF. Il y a d'autres demandes de parrainages. On a evoqué le parrainage collectif, qui serait une bonne option. Nous sommes partis dans l'après-midi (sous la chaleur :+ de 40°C  !) pour Ambatoly.
Nous avons eu des soucis avec la voiture qui chauffait. On s'arretait tous les 1/4h pour mettre de l'eau dans le radiateur. Apres 5h de route nous avons été accueillis par soeur Gilberte. Nous avons rencontré tous les enfants et une famille en grande difficulté qui a fait une demande de parrainage avec trois enfants. Notre chauffeur a souhaité que l'on reparte rapidement et de nuit (3h du matin) à cause du problème avec la voiture. Tout s'est bien passé, malgré de nombreux arrêts et dans des contrées reputées dangereuses. Nous pensons que nous avons pris beaucoup de risques au vu d'attaques récentes dans ce secteur.

 

Revenus sur Ankaso nous avons visité le foyer de jeunes filles de "promotion féminine" qui malgré une fréquentation moyenne est intéressant. Nous avons également rencontré la soeur qui a fait le projet sur la réalisation d'une bibliothèque a Ambatoly. Partout nous avons bien insisté sur la necessité des courriers des enfants aux parrains. Nous pensons avoir été entendus. Nous avons vu et rencontré la grande majorite des enfants parrainés dans ce secteur et sur Antirabe.
Nous repartons demain pour descendre sur Ranomafana et nous remonterons sur Soavina.

Bien amicalement,
Henriette et Gérard

9 novembre

Bonjour,
Je profite de la possibilité de me connecter via notre hotel à Antsirabe pour donner des nouvelles. Nous avons pris un taxi privé pour nous rendre a Antsirabe au vu de nos nombreux bagages (2 valises + 2sacs de jouets + 1 sac de chaussures + 2 sacs à dos personnels) soit 25 kg chacun. Prendre le taxi brousse était trop risqué !!!

Hier samedi nous étions a la congrégation. Soeur Marie-Claire, soeur Marie-Thérèse et toutes les autres nous on reçus avec beaucoup de chaleur. Nous avons revu toutes les fiches des enfants, il y en a encore beaucoup qu'il serait urgent de parrainer. Marie-Claire "partage" parfois le parrainage en deux pour que le petit frère ou soeur puisse aller a l'ecole (et aussi être nourri). Dans l'après-midi, tous les enfants parrainés (sauf 2) étaient présents et aussi des mamans et un papa. Ils nous ont accueillis avec discours et applaudissements. Nous avons pris en photos chaque enfant et les familles.
Demain nous partons pour Ankaso... où nous passerons la journée et la nuit. Mardi très tôt un 4x4 vient nous chercher pour Moararana. Il semble que la police est présente sur place depuis les problèmes. Ici la misère est tres présente, difficile de ne pas voir ces enfants mendiants et tous ces femmes avec bébés qui tentent de nous vendre quelques babioles. Il fait beau en journée mais la nuit ce sont des trombes d'eau, on espère pouvoir aller à Morarrana (rivières a traverser! )
Bien amicalement,
Henriette

 

Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________

UNESCO 2015
Grand Prix
______________________

L'Orchestre

Pour financer
Pour communiquer


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré