Une sensibilisation contre les "maltraitances"
au niveau local, régional et national



Annie Vallée
Fondatrice
Espoir sans Frontières
 

Pierre Bio-Sanou
Fondateur   
Espoir lutte contre l'infanticideau Bénin

       
Enfants sorciers, Enfants exploités, Enfants exportés, Excision,  mariages précoces...

La misère est le fertile terreau sur lequel se développe le trafic d'enfants entre les pays pauvres et les pays riches d'Afrique....pour preuve cette actualité :

Au mois de mai 2001, un bateau errait dans le Golfe de Guinée avec un nombre important d'enfants à son bord. Le monde  entier découvrait alors le trafic d'enfants. Au Bénin, un des principaux pays pourvoyeurs de cette main d'oeuvre bon marché, les départements les plus touchés par ce phénomène sont ceux qui ont le plus de difficultés économiques. Les parents ont du mal à nourrir leurs familles souvent nombreuses. Le commerce des enfants prend plusieurs formes mais l'acteur principal reste le trafiquant, les parents eux-mêmes bien souvent les victimes.

Tout commence avec un "recruteur" souvent originaire de la région, qui promet aux parents de meilleures conditions de vie pour leur enfant. Ils se retrouvent ainsi dans la position de bienfaiteur envers cet enfant à qui ils permettent de "tenter sa chance ailleurs". L'endettement pour les préparatifs du départ est d'ailleurs soulagé par le recruteur lui-même qui  participe financièrement "en payant leur souffrance" due à la séparation.

Le recruteur met alors les parents en contact avec les trafiquants, qui par l'intermédiaire de convoyeurs et passeurs envoient ces enfants, souvent très jeunes, travailler dans les plantations de coton de Côte-d'Ivoire et du Gabon.

Une autre forme de trafic est le phénomène des "Vidomégons" que sont ces fillettes placées chez les membres de la famille qui ont plus de moyens et qui vivent en ville. Là encore les parents espèrent un meilleur avenir pour leur descendance en sollicitant en contrepartie des menus travaux domestiques effectués par la fillette, une prise en charge éducative et alimentaire. Mais souvent le contrat n'est pas respecté et cette enfant devient litéralement "l'esclave" de la maison.

Il existe aussi dans certaines régions du Bénin, des prêts d'enfants pour aider aux récoltes ou aux travaux agricoles. Cette main d'oeuvre se monnaie et l'enfant, à qui on a promis un dédommagement est rarement destinataire de la négociation.

Ces pratiques sont difficiles à combattre car dans les villages les populations sont peu alphabétisées et ne sont donc pas informées des différents trafics et des renoncements possibles aux coutumes ancestrales dans les domaines traditionnels de la scarification, de l'excision, du  mariage forcé des fillettes, de l'exécution rituelle de leurs propres enfants.

C'est pour combattre l'obscurantisme que Espoir sans Frontières, par le biais d'Elib, a proposé l'organisation de séminaires à destination des Pouvoir publics nationaux et locaux, des Travailleurs sociaux, des représentants nationaux et internationaux des associations de défense de l'enfance, des principaux leaders locaux issus de la société civile.


                                         

Le premier Séminaire a eu lieu dans la Province traditionnelle de l'Atakora, à Natitingou en  novembre 1997. Il a favorisé une prise de conscience générale de ces fléaux et posé les fondations d'une véritable éducation, tant en milieu scolaire, qu'au coeur des villages touchés par ces coutumes d'un autre âge.                                   

                       

Mission Haïti
Enfants parrainés
Agissez
Informations

Petits euros

Participez !
_______________


Les brèves

A consulter
_______________

Mariés solidaires
Offrez un cadeau
_____________________

Lauréat 2017

Stop Hunger
_______________

Lauréat 2016

Fondation EDF
_______________

UNESCO 2015
Grand Prix
______________________

L'Orchestre

Pour financer
Pour communiquer


Réseaux Sociaux
facebook

 Twitter Flickr Youtube

Parrainer un enfant | Faire un don | AdhérerContacter l'association
ESPOIR SANS FRONTIERES - 29, rue du Port - 35 600 REDON - FRANCE - 0033 (0) 2 99 71 28 23 - france@espoirsansfrontieres.org

© Copyright Espoir sans Frontières 2010

Ce site a été généreusement réalisé par Malo Jaffré